Ma routine beauté à l’huile végétale

Disclaimer : ce billet est le billet le plus long de l’univers. Je ne m’en excuse pas, parce que j’avais réellement plein de trucs à dire, mais bon, allez peut-être vous faire un café avant de le lire. À la fin du billet – gros spoil – j’ai fait un petit récap’ des infos essentielles et je vous ai même fait un petit cadeau à imprimer.

Dans la vie, j’ai beaucoup de principes et d’idéaux, que j’arrive à appliquer plus ou moins scrupuleusement tous les jours. Faire de l’avocat ma nourriture de base en est un, par exemple, ne jamais traverser au feu rouge, oui, même quand on est en vélo et qu’on voit très bien qu’il n’y a aucun piéton qui va passer en est un autre, mais j’ai pas mal d’autres exemples (toujours baisser l’abattant des toilettes quand on fait pipi, avoir assez de chemises à carreaux pour chaque jour de l’année, ne pas accepter des bonbons des inconnus – sauf si on les a rencontrés sur Tinder, là, ça passe). Continue reading →

Les fonds d’écrans de l’été.

En ce moment, j’ai la tête ailleurs. Ailleurs dans des bouquins, ailleurs dans Gilmore Girls, ailleurs dans ma préparation pour le marathon, ailleurs dans mes nostalgies et dans mes doutes, ailleurs dans mes envies d’Islande et de ciel trop grand, ailleurs dans tout ça.

Mais j’avais envie de bricoler des petits fonds d’écran, parce que c’est stupide, mais j’aime bien ça, moi, changer mon fond d’écran quand on change de saison. Quand j’étais ado et qu’on avait qu’un seul ordinateur à la maison (ça me paraît tellement, mais tellement improbable aujourd’hui), mon papa nous avait installé des sessions différentes à chacun, et moi j’aimais ça parce que ça voulait dire que je pouvais avoir mon propre fond d’écran, que personne d’autre ne voyait, sauf quand mon frère passait la tête par dessus mon épaule alors que je tuais mes personnages aux Sims. J’utilisais alors Paint pour bricoler des montages qui me feraient sans doute hurler d’horreur aujourd’hui, d’abord des photos de danse, puis des photos d’Alizée, pour finir par des photos de Ben Affleck. Les trois passions successives qui m’ont animée de 12 à 17 ans.

Aujourd’hui, j’ai délaissé Paint, mais j’aime bien, toujours, les fonds d’écrans à changer. Et puis comme maintenant, je commence à trouver le style que j’ai envie de développer, j’ai passé la fin de semaine à gribouiller pour que mon ordinateur (je l’appelle Prince Arthur)(ne vous moquez pas trop fort, s’il vous plait) m’accueille avec des petits mots doux.

papermiint_pasteque

papermiint_doodles papermiint_cocktail

Alors je vous les offre aussi, si vous voulez. Vous pouvez les télécharger directement dans le dossier, juste ici.

Ils sont compatibles Retina normalement, et comme le fond est blanc, vous pouvez juste centrer l’image, on n’y verra que du feu. Si jamais vous les utilisez, dites, vous me montrez ?

papermiint_joyeux merveilleux