la vie est belle_papermiint

Je voudrais vous parler de tout ça.

J’aurais beaucoup de choses à vous raconter en ce moment, si vous saviez, mais c’est compliqué de trouver du temps pour me poser dans mon tipi pour écrire. Je veux dire, écrire beaucoup, pas juste écrire quatre phrases et demie qui constitueront le début d’un prochain billet, parce que ça, j’y arrive très bien, les 74 brouillons qui moisissent dans mon Google Drive en sont les tristes témoins.

Je voudrais vous parler de mon joli coussin de sol fabriqué à l’Atelier du Coin de la Rue et comment, voler ces petites heures de barbouillage joyeux sur un tissu m’a fait du bien, beaucoup de bien, étonnamment tant de bien. Déconnecter de tout et arrêter de réfléchir pendant trois heures, si ce n’est pour décider de la grosseur de triangles à peindre sur le coussin, ou de la couleur des pompons. En sortant, avec mon gros coussin dans les bras, j’ai dit à Ismérie, la tellement chouette propriétaire de cet endroit plein de pinceaux (et de mes cartes papermiint, aussi, j’ai le droit de faire ma pub de manière impromptue comme je veux), que ce serait bien que tout le monde prenne le temps de faire des trucs manuels et qu’à mon avis, si tout le monde avait un coussin de sol à triangles turquoises chez soi, le monde irait bien mieux.

atelier-du-coin-de-la-rue2

atelier-du-coin-de-la-rue3

atelier-du-coin-de-la-rue1

Je voudrais aussi vous parler de ma jolie tasse à baleines, que je préfère laver après chaque utilisation plutôt que d’en prendre une autre tellement elle est chouette, de mon nouveau poster de flamands roses qui font du yoga, de mes progrès en ukulélé, de mon tipi aussi, parce que j’ai fait un tipi chez moi, parce qu’acheter un canapé, c’était quelque chose que je n’arrivais pas à faire, c’est une affaire de grandes personnes ça, acheter un canapé, alors un tipi, ça allait. C’est mon petit refuge, et quand je suis pas au gym en train de réviser le BodyPump, c’est là que je passe le plus clair de mon temps, à bouquiner, dessiner, jouer du ukulélé ou regarder Gilmore Girls.

Je voudrais vous parler aussi de mes projets, tout ce qui bouillonne dans ma tête et qui fait parfois peur, toute cette confiance que certains placent en moi en me confiant des projets, vous savez comme ça fait peur et comme ça fait pétiller les yeux, et puis je vous parlerais aussi de ces listes que je fais des choses que je voudrais faire, un jour, quand je pourrai, quand j’arrêterai d’inventer des excuses, quand j’aurai le temps, quand.
Je voudrais aussi vous parler des devis que je fais, et que parfois, on me dit que c’est trop cher et alors, j’ai envie de pleurer et de crier un peu, de faire comprendre que l’artisanat, le fait-main, le fait-avec-amour et le fait-avec-feutres-noirs-sur-du-beau-papier coûte un peu plus cher, mais que c’est pour quelque chose. Je voudrais aussi embrasser ces personnes qui, au contraire, savent, comprennent, encouragent et partagent. Je vous encourage d’ailleurs très vivement à lire l’article de Coline à ce sujet, ça parle des vêtements principalement, mais je pense que ça s’applique à tous les domaines. Ça a probablement déjà été partagé un bon million de fois, mais enfin.

Je voudrais aussi vous parler de ma nouvelle cafetière programmable, qui est une révolution pour moi, puisque jusqu’à présent, je buvais soit du café soluble (OUI JE SAIS MAIS J’ADORE CA), soit du café fait dans ma Chemex (un des 74 brouillons parle de ma Chemex), mais c’est long à faire, alors j’en faisais jamais les matins. Maintenant, je me lève un peu plus tôt, pour avoir le temps de savourer mon café en regardant par la fenêtre dans mon peignoir. C’est mon Miracle Morning à moi, et ça me fait du bien.

Je voudrais aussi vous parler de l’été, à Montréal. Des piques-nique, du vélo, des embouteillages de vélos sur les pistes cyclables et des nids-de-poule innombrables sur les routes, des milliers de personnes qui courent dans les parcs, du soleil, des fleurs, des parcs, des sourires, de la lumière, des festivals, des fraises, du bonheur, des combishorts trop courts, des sandales ressorties, et de ces millions de pensées qui occultent les six longs mois d’hiver qu’on a eus. Je voudrais vous parler des sourires sur les visages des gens, une bière à la main, des chips dans l’autre, des éclats de rire, de cette effervescence de l’été que seule Montréal connaît.

parc-lafontaine3

parc-lafontaine2

Je voudrais aussi vous parler de ma nouvelle addiction culinaire, c’est à dire rien de moins que des tartines à l’huile d’olive, mais après avoir passé environ dix ans à fuir toute matière grasse, je me découvre en ce moment un net penchant pour ces huiles parfumées, délaissant un peu le sucre, chose qui m’étonne au plus haut point puisque pendant longtemps, mon alimentation a été surtout basée sur les poires, les raisins et les melons. Je voudrais aussi vous parler de ma petite nièce d’amour, de son petit nez en trompette, je voudrais aussi vous parler du manque, et des retrouvailles, des projets et des voyages, des envies, peut-être aussi vous parler de mon nouveau spiralizer et sans doute aussi de la fois où j’ai voulu faire mes propres bougies parfumées, mais ça a un peu raté alors on a conclu sur un brillant bon, c’est bien, on a une grande marge de progression.

Enfin, voilà, je voudrais vous parler de tout ça, mais il y a toujours quelque chose qui m’en empêche, des photos pas réussies, une idée précise pour en parler, sans y arriver, un manque cruel de temps et puis toujours, toujours, dans un coin de la tête cette impression floue de les autres en parleront mieux que moi.

Mais c’est quand même promis, je vais vous en parler, de tout ça. D’un peu plus, aussi, parce que j’ai des millions d’adresses chouettes à partager, ma recette de salade de légumes rôtis à vous raconter, et tant d’autres choses. Laissez-moi juste le temps de faire partir le petit démon du perfectionnisme, et je suis de retour. En attendant, n’oubliez pas de boire du café, comme Lorelai Gilmore vous le conseillerait, et n’oubliez pas aussi de faire du BodyPump, mais là c’est moi qui vous le conseille.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

14 Comments

  1. J’attends chacun de tes articles comme j’attends les rayons de soleil un peu trop rares en ce moment, c’est joli, c’est doux, et j’en veux toujours plus.
    Bisous. ♥

    Répondre

  2. Camille, ton blog est une pépite! Je guette tes articles avec impatience… Tu arrives à retranscrire cette nébuleuse d’idées avec une telle grâce! Et pour tout te dire, j’ai même lu deux fois ton article sur le BodyPump alors que j’ai toujours cordialement détesté le sport.
    Bref ce serait chouette pour nous si tu écrivais davantage, mais c’est louable que tes articles répondent à une envie profonde de partager quelque chose avec tes lecteurs.

    Répondre

  3. Camille, il faut que tu saches. Il faut que tu saches que quand je vois qu’il y a un nouveau billet chez toi, je laisse tout tomber, fais attention, parce que si tu publies un jour où je tiens mon vase de Chine dans les bras, je risque de tout casser, mais ça n’arrivera pas trop tout de suite parce que je n’ai pas de vase de Chine. Je lis tout d’une traite, puis je lis une deuxième fois, et je le garde encore pour plus tard. Et puis fais attention aussi parce que je lis avec les émotions direct en surface, alors si jamais c’est un petit peu triste, ou important, ou essentiel, je peux pleurer, hein, je te préviens. Bon, aujourd’hui, je n’ai pas pleuré, j’ai plutôt cliqué sur ce site de cette boutique du coin de la rue et oh mon dieu j’ai envie de tout acheter alors que décemment je ne pourrai pas. Je ne connais pas Gilmore Girls mais si tu dis que c’est bien je demande à voir, et j’aime bien le café lyophilisé aussi moi, et je ne veux vraiment pas faire de BodyPump mais te lire encore n’importe quand (et commenter n’importe comment), ça je veux.

    Répondre

  4. Lire un de tes articles ça suppose une bonne ambiance du coup j’allume spotify et là je t’ai lu avec la bande son de dans les forêts de Sibérie de Ibrahim Maalouf (film qui a l’air absolument génial, du genre de ceux qui te font te poser beaucoup trop de question et en même te rappeler qu’il ne faut pas trop s’en poser parfois)
    Et en suite, lire toutes ces brèves, je trouve ça chouette aussi. Parler de bien être chez soi, de miracle morning, de la vie à Montréal, de boulot et de cuisine, tout ça dans un billet je trouve ça génial.
    Ca me donne envie de réaménager mon chez moi puis de regarder Gilmore girl sous ma couette tout ça !

    Répondre

  5. Je crois bien que tu es la seule personne de l’univers qui pourrait me faire essayer le Body Pump, aah.

    Répondre

  6. Quelle plaisir de te lire éncore. Je vois que Jai rate l’article juste avant sur le body pump. Je vais le lire après ce commentaire !!! Merci pour cet article à chaque fois que je te lis je me dis que je voudrais prendre le temps d’écrire moi aussi… Ét Pas seulement un Debut de poème pour le dernièr tocard qui a brisé mon petit coeur ll ya qq mois. Il faudrait vraiment que je m’efforce à prendre le temps de certaines choses. Ét oui tout le monde devrait faire des choses avec ses mains. Faire mes cartes de vœux à la période de Noël avait été extrêmement salutaire pour moi. En tous cas compte sur moi pour écouter t’es deux conseils : Je viens de prendre mon café. Ét ce soir Cest body pump 🙂

    Répondre

  7. J’ai hâte que tu nous parles de tout ça alors (et un peu plus spécifiquement de la recette de salade de légumes en ce qui me concerne ;)).
    Bisous <3

    Répondre

  8. Rien que de lire les bribes, sans même les articles complets sur toutes les choses-là, ça met du baume au coeur. Parce que c’est si joliment formulé.

    Répondre

  9. <3
    Je bois aussi du café lyophilisé. Et je n'ose pas cliquer sur les liens, sinon je vais me mettre à peindre les quelques mètres de lin que j'ai dans le placard pour faire un pouf que je n'ai pas la place d'avoir ici.
    Je suis contente de prendre le temps de te lire, je rattrape mon retard !
    Des bises la belle

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *