bordeaux_pont chaban delmas

Je voulais vous parler de Bordeaux.

Bordeaux, c’est un petit peu ma ville repère, ma ville aimée, ma ville détestée et ma ville refuge. Quand j’étais ado-collégienne, que je portais des baggys roses avec des débardeurs vraiment trop courts, j’habitais dans une petite ville à une vingtaine de minutes en train de là : aller à Bordeaux, c’était l’occupation de fête du samedi. Je partais avec un peu d’argent de poche en liquide caché sous mes chaussures (j’ai toujours été une grosse trouillarde quand j’ai de l’argent liquide sur moi)(je vous raconterai pas le week end où je suis montée à la capitale comme on dit, avec des billets cachés partout dans tous mes sous-vêtements) et avec une copine sous le bras, on se donnait rendez-vous à la gare tôt le matin, pour pouvoir être à l’ouverture des magasins en ville et on passait la journée sur la rue Sainte Catherine, à dépenser des euros dans des boutiques qui vendaient des mitaines en collants résilles de toutes les couleurs (mes goûts vestimentaires de l’époque sont discutables) ou des pantalons way-way-way trop taille basse pour être portables. Continue reading →

mont-orford_une1

Le week end dans la forêt #1

On a donc décidé avec E. de partir trois jours dans un refuge, pour faire du ski de fond. Le ski de fond, j’ai commencé ça cette année (c’est à dire, j’en ai fait deux fois) et j’aime beaucoup ça. C’est presque aussi chouette que le snowboard, mais ça a ce gros gros avantage de pouvoir être pratiqué au parc du Mont-Royal et sans devoir faire une hypothèque avant d’aller prendre une pass pour deux heures dans une station de montagne (on pourrait croire que vu la quantité de neige qu’il tombe chaque hiver au Québec, les sports d’hiver de type ski alpin, snow – vous ai-je déjà mentionné qu’on dit planche à neige, ici ? – et toute autre activité du genre seraient peu dispendieuses, mais en fait trop pas, c’est super cher). Continue reading →

montorford_1

Les 10 commandements de quand on part faire du ski.

(Et qu’on a prévu de dormir dans un refuge sans eau courante et sans électricité, juste comme ça, pour rigoler.)

1 – évidemment, se laver tous les jours est exclu quand les toilettes sont déjà à l’extérieur du refuge et que pour aller faire pipi, il faut enfiler un manteau et des bottes et une écharpe et un bonnet. Mais, si se laver le visage reste assez faisable, il faut oublier absolument l’idée de se laver les dents à l’eau chaude (et personnellement, je suis incapable de me laver les dents autrement qu’avec de l’eau chaude). Continue reading →

Les plus beaux voyages

carte-du-monde

J’ai lu sur le blog de Caro son billet sur les 10 plus beaux voyages qu’elle avait fait. J’ai eu envie de la copier, parce que j’ai pas vraiment fait de voyage ces derniers temps, que je ne sais pas trop quand sera le prochain, à part un aller-retour à Biarritz en juin pour voir le plus beau bébé du monde (ma nièce)(je sais pas si j’avais déjà précisé quelque part que c’était le plus beau bébé du monde ?) alors j’ai un peu besoin de rêver, en attendant. Continue reading →