marathon-de-montreal_une

Alors, c’est comme ça, 42 kilomètres.

J’aurai voulu vous raconter le marathon. J’aurais voulu vous raconter la veille, les casseroles de pâtes avalées à chaque repas, le repos, le trac, la hâte, la peur, l’envie, la trouille, la préparation minutieuse des habits, je vais mettre un short mint, pour me porter bonheur, des rechanges, des au cas où, des barres de céréales, des pâtes de fruit et des ça, ce sera pour après. J’aurais voulu vous raconter le réveil à 5h, le dernier réveil avant le soleil de ces trois derniers mois, les quinze premières minutes presque mécaniques et habituelles je me douche je m’habille sans réfléchir à ce que je fais sinon je retourne me coucher, j’aurais voulu vous raconter le bol de riz du matin, avalé avec dégoût (je déteste manger quand je me réveille) assise dans mon tipi, en tailleur et en commençant à peine à comprendre que c’est aujourd’hui, cette fichue journée que t’attends depuis le jour où t’as validé ton inscription, sans trop savoir dans quoi tu t’embarquais. Continue reading →

montreal_livres_une

Trois ans.

J’ai fêté, aujourd’hui (en fait, hier, mais j’ai pas eu le temps de terminer l’article à temps), mes 3 ans de Montréal. C’est beaucoup et puis c’est très peu à la fois, c’est passé vite, et j’ai l’impression d’être ici depuis des siècles en même temps. On me demande souvent si je suis heureuse ici, si je suis bien, de l’autre côté de l’océan. Je réponds toujours oui, même si parfois c’est un peu compliqué, parce que vous savez, oui c’est vrai, je suis heureuse, mais oui c’est vrai, c’est compliqué. Continue reading →

carnet-adresses_antidote

Antidote Superalimentation

Cela fait une petite éternité que je veux vous parler de ces endroits de Montréal qui sont vraiment chouettes, mais, sans vous refaire tout mon petit discours qui dit que j’ai vraiment le temps en ce moment parce que c’est compliqué, bon, et bien quand même en ce moment, c’est compliqué et je n’ai pas encore eu la chance de prendre le temps de raconter comment j’ai mangé les meilleurs scones aux épinards et comment j’ai bu le meilleur latté au lait d’amande maison de ma vie. Continue reading →

la vie est belle_papermiint

Je voudrais vous parler de tout ça.

J’aurais beaucoup de choses à vous raconter en ce moment, si vous saviez, mais c’est compliqué de trouver du temps pour me poser dans mon tipi pour écrire. Je veux dire, écrire beaucoup, pas juste écrire quatre phrases et demie qui constitueront le début d’un prochain billet, parce que ça, j’y arrive très bien, les 74 brouillons qui moisissent dans mon Google Drive en sont les tristes témoins. Continue reading →