calendrier_une

Happy novembre !

Vous savez, moi j’aime bien novembre. Je sais que 98 % de la population du monde entier n’aime pas trop ce mois, les 2 % restants sont ceux qui sont nés en novembre, évidemment, mais moi, pour des raisons que je ne m’explique pas beaucoup (en vrai, si), j’aime bien novembre.

Novembre, c’est le mois parfait pour rester chez soi la fin de semaine sans trop culpabiliser, parce que de toutes façons il pleut dehors, ou il fait suffisamment gris pour devoir prendre un parapluie au cas où, alors on aura qu’à faire des cookies ou des scones (j’ai essayé d’en faire à la courgette râpée la semaine dernière, c’était un échec cuisant)(cuisant, vous l’avez ?)(ça goûtait la ratatouille)(enfin, presque parce que j’avais pas mis d’herbes de Provence dedans, ni de tomates, ni d’aubergines, quand même, mais franchement on était pas loin), faire des scones donc en regardant pour la 9ème fois Gilmore Girls.

Novembre, c’est le mois génial pour commencer à fabriquer des cadeaux pour ses proches, moi cette année, je suis super créative (entendez aussi super pauvre, c’est vrai), alors j’ai décidé d’offrir que des trucs faits-maison. Vous me direz que c’est facile, tiens, t’es en train de lancer ta ligne de papeterie, tu vas donner des posters à tous tes amis. Oui mais non, j’ai d’autres idées, mais je vous le dis pas parce qu’ils lisent mon blog (j’en profite pour dire bonjour à E., que je vois tous les jours au travail et au yoga aussi, mais qui trouvait que je parlais pas assez d’elle, alors voilà).

Novembre, c’est aussi le mois pour faire tout doucement la transition vers le mois de décembre, toujours trop plein d’émotions, de journées où on court partout, où on veut tout finir avant la fin de l’année, histoire d’avoir au moins l’occasion de barrer quelques trucs sur la liste qu’on avait faite le premier janvier précédent. C’est aussi le mois rêvé pour répéter à longueur de journée que le temps passe vite, oh là là que le temps passe vite, on est déjà en novembre, tu te rends compte ?

Et puis aussi, c’est movember et puis moi, movember, j’aime bien, parce que j’aime bien voir les garçons se laisser pousser la moustache pour une jolie cause. J’aime pas trop les moustaches, mais j’aime bien ça, en novembre.

Oh, et oui, c’est le mois parfait pour aller courir tôt le matin, puisqu’on a changé d’heure et qu’il fait jour tôt, maintenant, et comme maintenant le soir, on rêve juste de rentrer prendre une douche chaude pendant que les courges rôtissent tranquillement au four, et bien c’est mieux, d’aller courir le matin.

Novembre, c’est un de ces mois où des bougies parfumées crépitent tous les soirs, tantôt des fragrances de coton, tantôt des bougies qui sentent la gaufre à la noix de pécan (Bath & Body Works pour ceux qui se demanderaient), le mois où on recommence à boire des tisanes gourmandes, tout le temps tout le temps. Bon, ça, c’est aussi que j’ai décidé d’essayer de réduire drastiquement ma consommation de café qui commençait à devenir un peu inquiétante (quand au douzième café, pour une fois je n’exagère pas, je commence tout juste à ressentir les effets de la caféine, c’est qu’il y a un souci), alors je compense en buvant des litres et des litres de tisanes.

Et puis, c’est le mois où on ressort tous ses plaids qu’on avait rangés dans la valise marquée « hiver » rangée tout en haut du placard, où on peut se promener sans aucun problème avec des chaussettes épaisses – les miennes sont à l’effigie d’Olaf et j’assume pleinement ça, et où on peut recommencer à regarder Love Actually toutes les semaines.

 

calendrier-novembre3

Bref, c’est pour fêter tout novembre que j’ai fait un petit calendrier, un peu dans l’esprit de ce que j’aime en ce moment, laissez-moi mettre de la naïveté dans mes calendriers, ça ne fera jamais de mal, d’avoir 8 ans pendant un mois.

Vous pourrez trouver en cliquant ici le petit dossier avec le calendrier à imprimer (format A4 et format Lettre US) et j’ai fait aussi 3 versions pour le mettre en fond d’écran, elles sont les 3 Retina et comme le fond est blanc, ça peut s’ajuster à environ tout.

 

 

3 Comments

  1. Je suis en admiration devant ta capacité à faire ressortir du joli de tout, à trouver de la poésie dans chaque petite chose du quotidien.
    Je ne sais pas si ça représente un effort particulier ou si c’est juste dans ta nature, mais ça fait tellement de bien à lire, dans chacun de tes billets.
    Après chacun de mes passages par ici, j’ai comme un petit moment en suspens… peut être même que je souris un peu niaisement.
    Merci pour ça.
    Et allez, je vais essayer d’aimer novembre, du coup!

    Répondre

  2. AMEN. J’y pensais en voyant un tweet de Laëtitia hier, qui disait qu’elle ne comprenait pas qu’on puisse aimer l’automne autant, et moi je me suis dit: comment peut-on détester autant l’automne?
    J’aime quand il fait nuit plus tôt, ça invite au repos, et aux soirées à la lumière de la ville. J’aime l’air plus frais (et en plus cet automne est presque trop doux à mon goût!) pour porter de grosses écharpes et boire des boissons chaudes à l’infini. J’aime la pluie, ça donne un air confortable à l’intérieur dans lequel on se trouve. Et les couleurs, le « bientôt-Noël », les grosses chaussettes, les chemises en flanelle…

    Comme toi, je crois que j’aime chaque saison différemment, et rien n’est meilleur que de profiter de ce que le moment présent nous offre, car en plus, regretter d’autres choses ne nous rend pas plus heureux (au contraire!).

    Je t’embrasse, pleine d’amour automnal partagé 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *